dimanche 18 juin 2017

Facebook révèle l'identité de ses modérateurs à des groupes terroristes....


Les modérateurs de Facebook sont l'un des rouages essentiels de l'entreprise alors que les réseaux sociaux sont régulièrement pointés du doigt pour leur laxisme vis-à-vis de la propagande terroriste. Une tâche ingrate, dont on connaît peu de détails, et qui a souvent des conséquences à long terme sur leur vie, y compris personnelles. Le Guardian révèle aussi que la sécurité de certains d'entre eux pourrait être menacée après une erreur dans le processus qui a permis de révéler les détails personnels de plusieurs des modérateurs de contenus à de potentiels terroristes.

Cette faille dans la sécurité concerne plus de 1 000 modérateurs dans 22 services de la firme américaine. C'est la conséquence d'un bug dans le logiciel de modération découvert à la fin de l'année dernière, explique le quotidien britannique. Quand un modérateur supprimait le profil d'un administrateur d'un groupe Facebook pour avoir enfreint les règles d'utilisation du réseau, son profil personnel apparaissait alors dans les notifications d'activités du groupe. Ses informations personnelles étaient donc accessibles aux administrateurs restants du groupe.

Exil de cinq mois

Parmi les 1 000 modérateurs concernés, 40 étaient affectés à la lutte contre le terrorisme. Six ont été considérés comme des victimes « hautement prioritaires », Facebook étant arrivé à la conclusion que leur profil avait très probablement été vu par de potentiels terroristes. L'un d'entre eux, qui souhaite rester anonyme, a témoigné auprès du Guardian. Irlandais, d'origine irakienne, il a préféré quitter l'Irlande et s'exiler en Europe de l'Est pendant cinq mois après avoir découvert que sept personnes en lien avec un groupe suspecté de terrorisme avaient pu voir son profil personnel. « La punition de l'État islamique pour ceux qui travaillent à l'antiterrorisme, c'est la décapitation. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Netanyahu à Bruxelles : Reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël « rend la paix possible »

BRUXELLES – En visite au siège de l’Union européenne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué lundi que la majorité des p...